';

Breaking News

Ginini antipode soutient l’Institut Woman Safe

Ginini antipode vous présente Women Safe, lieu d’accueil et de prise en charge des femmes et enfants victimes de violences. Les deux missions principales de l’association sont la prise en charge des femmes et des enfants et les formations et la sensibilisation.

Découvrez l’histoire de l’Institut Woman Safe :

En 2008, Frédérique Martz et le docteur Pierre Foldes font le constat que lorsque les femmes victimes libèrent enfin leur parole, elles déclarent cumuler plusieurs formes de violences (physique, psychologique, sexuelle, économique, rituelle…). Or, celles-ci étaient souvent traitées dans des dispositifs différents, morcelant la prise en charge. Il a fallu imaginer une nouvelle manière d’accompagner les victimes avec une approche globale et pérenne.

En 2014, ils créent ensemble l’association Institut en Santé Génésique, située à Saint-Germain-en-Laye, et s’engagent dans un vrai combat pour les victimes de toutes formes de violences.

En 2017, l’Institut en Santé Génésique devient Women SAFE (Soigner, Accompagner, Femmes et Enfants), institut spécialisé en victimologie et psychotraumatologie, et étend son action auprès des enfants victimes ou témoins de violences avec la création du pôle « Enfants & Adolescents ».C’est également une structure de formation et de sensibilisation sur le sujet des violences.

L’engagement  de l’Institut Woman Safe :

L’Institut Women Safe assure un accueil gratuit, confidentiel et bienveillant, dans le respect de l’intégrité physique et psychique, garantissant l’égalité d’accès et de traitement pour toutes les victimes. L’accompagnement proposé par l’Institut ne s’effectue qu’avec le consentement des victimes, chacune restant libre des choix qui la concernent.

Le fonctionnement :

Woman Safe propose un seul lieu de prise en charge, réunissant médecine et justice, basé à proximité d’un centre hospitalier.

L’institut à adopté une organisation pluridisciplinaire qui propose des prises en charge de psychotraumatologie (avocat.e.s, infirmièr.e.s, juristes, gynécologue, masseurs, médecin généraliste, ostéopathe, professeures d’art thérapie et de yoga, et psychologues) pour une prise en charge de la femme ou de l’enfant victime de violences, jusqu’à la résolution de la situation.

L’utilisation des fonds :

L’institut Women Safe est une association loi 1901 à but non lucratif, apolitique et non-confessionnelle.

Les fonds de l’Institut Women Safe sont investis dans les soins et soutiens de toute nature apportés aux femmes et enfants victimes de violences, ainsi que pour des projets spécifiques (formation des professionnel.le.s en interpluridisciplinarité, actions d’information et de prévention).

La prise en charge à l’Institut est totalement gratuite pour les femmes victimes de violences, aussi longtemps que nécessaire, et selon le domaine d’intervention juridique, médical, social, psychologique.

Tou∙te∙s les professionnel∙le∙s suivent la déontologie de leur profession respective et appliquent, en conscience, le secret partagé, dans l’objectif de rendre efficiente la prise en charge.

Quelques chiffres qui donnent envie d’agir :

  • Une femme sur trois a déjà été victime de violences dans le monde
  • En France, une femme décède tous les trois jours sous les coups de son conjoint
  • 40% des cas de violences conjugales débutent lors de la première grossesse
  • 7% des femmes seront victimes d’un viol au cours de leur vie
  • 86% des viols ou tentatives sont perpétrés par des proches
  • 720 millions de filles sont victimes de mariages précoces
  • Près de 130 millions de femmes ont été victimes d’excision
  • 3,6 milliards d’euros par an : c’est le coût des violences faites aux femmes, en termes d’aides sociales, de soins et de capacité de production 

Chez Ginini antipode nous avons décidé d’agir en soutenant cette association vous pouvez en faire de même en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://www.women-safe.org