';

Archive

Liv Westphal, une nouvelle venue dans la team Ginini antipode

La team Ginini antipode

Liv Westphal, une nouvelle venue dans la team Ginini antipode

Après Jimmy Gressier et Raphaël Montoya, il était temps de faire la part belle à la gente féminine dans la team Ginini antipode ! C’est pourquoi nous accueillons avec grand plaisir Liv Westphal qui n’est autre que la meilleure coureuse de fond française à l’heure actuelle.

Il est désormais temps de présenter cette pépite qui a su ravir et séduire les amateurs d’athlétisme lors de la dernière décennie.

Des débuts timides mais une progression très rapide en France à l’aube de la décennie 2010

Née à Milan le 22 décembre 1993, Liv Westphal a d’abord passé la première partie de sa vie du côté de Limoges. Licenciée à l’As St Junien, elle commence l’athlétisme à l’âge de 14 ans. Après des débuts timides ou elle s’essaie à toutes les disciplines, elle se révèle au grand jour lors de l’année 2010 (elle est alors cadette 2) en remportant le titre de championne de France du 3000m. Cette belle victoire lui offre alors l’occasion d’étrenner pour la première fois le maillot tricolore à Chiuro en Lombardie pour un match Italie/France/Slovénie. Le début d’une très belle histoire !

En 2011, elle termine 6e des championnats de France juniors de cross et réalise ensuite 16’57 au 5000m. Elle se classe 11e des Europes de la catégorie organisés à Tallinn.

La parenthèse outre-Atlantique : les années passent, les chronos fondent, les places d’honneur et les victoires s’accumulent.

Suite à ses excellents résultats, cette véritable globe-trotteuse née d’un père français, universitaire, chercheur et essayiste en géo critique et d’une professeure d’origine italienne est repérée par une très bonne université américaine le Boston College. Baccalauréat en poche, elle n’hésite pas une seconde et s’envole alors pour le Massachusetts.

Conjuguant sport et études de haut niveau (elle suit un cursus en communication), Liv se voit confrontée dès lors aux méthodes d’entraînement américaines et continue de progresser en 2012 (elle réalise 16’30 au 5000m) en terminant 11e des Mondiaux juniors de Barcelone sur 3000m en 9’24’’10. Elle conclut son année sur une belle 12e place aux championnats d’Europe juniors de cross de Budapest organisés sur une belle couche de neige.

Toujours sous la férule de son coach américain Randy Thomas, elle poursuit sa marche en avant lors de sa première année espoir en 2013 (16’03 au 5000) ! Terminant 5e de la finale des championnats d’Europe espoirs sur 5000m, elle est finalement reclassée troisième quatre années plus tard suite aux contrôles antidopage positifs de deux de ses concurrentes. Cette première médaille internationale au gout amer ne sera heureusement pas la dernière. Aux Europes espoirs de cross de Belgrade, elle termine 6e.  

En 2014, les premiers doutes s’installent : après un bon hiver (9’16 au 3000m indoor), Liv se blesse et sa saison estivale sera blanche. En guise de lot de consolation, elle est élue « Cross-Country performer of the Year » de l’Atlantic Coast Conference suite à ses bons résultats dans les labours.

L’année 2015 : Liv sur le toit de l’Europe.

Cette mésaventure sera en fait un véritable tremplin pour la Saint junienne ! Animée d’une soif inextinguible de revanche, Liv explose son record personnel sur 5000m en salle en réalisant un excellent 15’31’’62 en décembre 2014 ! C’est son premier record de France et le premier d’une longue série.

La pépite du Boston College que certains surnomment « Chestnut » (du nom du lac qui borde l’université) a la tête dure et s’est mis en tête de réussir son année 2015, sa dernière chez les espoirs.

Elle confirme rapidement au printemps en réalisant 15’33 sur 5000m outdoor puis en battant le record de France espoirs du 10 000m en 33’42 pour son premier essai sur la distance. Le 12 juillet 2015, 17 ans jour pour jour après la victoire des Bleus en coupe du monde, elle devient championne d’Europe espoirs du 5000m à Tallinn en 15’30 (nouveau record de France) avant d’améliorer ce temps de référence lors de son premier meeting estampillé Diamond League à Londres avec un très solide 15’28’’71. Ce record de France haut perché tient toujours actuellement et sera difficile à battre (la 2e française de tous les temps chez les espoirs Joalsiae Llado est pointée en 15’52).

Pour achever en fanfare ses années jeunes, Liv bat le record de France espoirs du 10km route en réalisant 33’26 en octobre 2015.

En parallèle, elle valide son Bachelor en sciences de la communication puis repart sur un nouveau master toujours à Boston College en donnant des cours de langue et de littérature française à de jeunes étudiants américains.

Les années seniors : la confirmation d’une grande de l’athlétisme français. 

Sa première compétition chez les « grands » sera tout bonnement le championnat d’Europe de cross organisé dans l’Hexagone à Hyères lors duquel elle prendra une bonne 20e place.

Après une saison 2016 en dents de scie, elle revient en grande forme en fin d’année en terminant 9e des Europes de cross de Chia en Sardaigne et en battant son record personnel sur 10km à Madrid en 32’42.

L’année 2017 ressemblera peu ou prou à 2016 ! Cette année est également synonyme de changement de vie pour Liv qui quitte les Etats-Unis pour s’installer à Valence en Espagne. Elle maintient son très haut niveau mais ne réalise pas de coups d’éclats significatifs : elle réalise tout de même 15’31 sur 5000m et participe au meeting Diamond League de Rome sa ville natale. Elle remporte également les championnats de France Elites à Marseille.

Les débuts 2018 sont excellents avec un nouveau record sur 10km du côté de Valence 32’35. Si la suite de la saison est un peu morose, Liv n’abdique pas et conserve son titre de championne de France Elites à Albi sous des trombes d’eau. Elle commence alors à penser plus long et son premier essai sur 20km est assez concluant (1h10 et 3e des 20km de Paris en octobre 2018). Elle termine ensuite son année par une 16e place aux Europe de cross de Tilburg.

2019 : L’éclosion au niveau mondial.

L’année 2019 sera une vraie révélation pour Liv ! Elle participe à ses premiers championnats de France de cross depuis 2011 et remporte très largement le titre chez les Elites femmes sur l’hippodrome de Vittel ravagé par la boue.

22e de ses premiers championnats du monde de cross organisés à Aarhus au Danemark, elle réalise une remontée fantastique tout au long d’un parcours dantesque pour terminer 3e européenne.

Le 6 juillet, elle confirme en prenant la 3e place de la coupe d’Europe du 10 000m à Londres en explosant son record personnel (32’02).

Championne de France Elites du 5000m à St Etienne pour la 3e année consécutive, elle prend ensuite la 4e place de la coupe d’Europe par équipe à Bydgoszcz en Pologne.

La fin d’année confirme véritablement qu’elle a passé un cap ! Excellente 8e du cross de l’Acier non loin des meilleures africaines, elle se classe 5e des Europes de cross de Lisbonne, sa meilleure place à ce niveau de compétition.

L’acmé de la saison interviendra lors de la corrida internationale de Houilles lorsqu’elle atomise son record personnel sur 10km pour battre le record de France d’une certaine Clémence Calvin en 31’15.

Une année 2020 qui démarre sur les chapeaux de roue.

Loin d’être rassasiée, Liv qui compte bien se qualifier pour ses premiers Jeux Olympiques sur 5000 ou 10 000m commence 2020 comme elle a terminé 2019 ! Vainqueur du 10km de Nice en 32’09 début janvier, elle termine 4e du cross international Ouest France derrière des spécialistes africaines avant d’exploser le record de France du 5km route de plus d’une minute à Monaco en 15’31 le même jour qu’un certain Jimmy Gressier.

Voilà l’histoire des 10 années de haut niveau dans l’athlétisme pour Liv Westphal. Espérons que les 10 prochaines soient encore plus belles et nous sommes véritablement ravis de la soutenir.

Titulaire d’un Bachelor et de deux masters dont un en langues romanes, Liv qui est le fruit d’un beau et savant métissage incarne à merveille la devise « Anime Sana in Corpore Sano » traduisez « un esprit sain dans un corps sain ».

Bienvenue Liv !