';

Evénements

Throwback team Ginini antipode !

Nous avions laissé nos trois champions fin avril en pleine épidémie de coronavirus. Jimmy et Liv revenaient de stage aux Etats-Unis alors que Raphael continuait de se préparer chez lui avec les moyens du bord.

Que s’est il passé pour nos trois mousquetaires lors de ces trois derniers mois ? Notre compte-rendu ci-après.

Commençons tout d’abord par Jimmy qui n’a absolument pas chômé bien au contraire.

Au mois de mai et juin, notre boulonnais a peaufiné la préparation de sa saison 2020 partageant son temps entre Boulogne sur Mer et l’INSEP ou il a pu s’initier au 3000m steeple en compagnie de Mehdi Belhadj le tout sous la houlette de Philippe Dupont et Adrien Taouji.

Ces deux mois ont également pu être consacrés à des choses plus légères tel l’excellent reportage de la chaîne YouTube « Deux nuits avec » que nous vous invitons à regarder pour en apprendre plus sur ce champion hors du commun (https://youtu.be/jjIB0BYsyvk).

Le début du mois de juillet sonne alors les débuts d’un stage terminal dans la Mecque de la préparation en altitude dans l’hexagone : Font Romeu. Jimmy y passe trois semaines en compagnie de nombreux camarades des équipes de France et affute ses jambes en prévision des premières échéances. La première intervient à Brive le 24 juillet sur 1500m et contre toute attente, Jimmy s’offre le scalp de l’actuel meilleur français sur la distance Pierrick Jocteur Monrozier et rabote son record de quelques dixièmes en réalisant 3’37’’35 ! Une solide mise en bouche avant le grand 5000m de Monaco estampillé Diamond League.

Le 14 août, Jimmy s’aligne sur le 5000m monégasque avec la ferme intention de battre son record personnel (13’23’’04) et de réaliser les minimas pour les Jeux Olympiques de Tokyo fixés à 13’13’’50 (bien que ces derniers soient actuellement gelés à cause de la crise du COVID).

Laissant l’Ougandais Cheptegei filer vers le record du monde (12’35’’36 avec un dossard Ginini Antipode !), Jimmy bien calé dans le peloton des meilleurs européens réalise une course pleine et boucle ses douze tours et demi en 13’15’’77 soit la 3e performance européenne de la saison ! Une excellente rentrée avant de se lancer vers un nouveau défi, un premier 3000m steeple à Décines le 29 août.

Après son stage aux USA, Liv a suivi quelque peu la même trame que Jimmy ! Elle a d’abord passé quelques semaines entre mai et début juin du côté de Clermont Ferrand enchainant avec des sparring partner de luxe (les frères Gras, Alexis Phelut notamment) les séances de qualité.

Ensuite, elle passa quelques semaines chez elle en Espagne et au Portugal avant de mettre le cap à la mi-juillet sur Font Romeu pour un stage en altitude qu’elle boucla juste avant de redescendre pour s’aligner à Monaco sur le 5000m.

Un 5000m d’anthologie allait ainsi se tenir ce vendredi 14 août sur le Rocher ! Les meilleures athlètes du monde s’affrontaient et devaient partir sur les bases du record du monde de Dibaba (14’11’’15).

Dans une course au train d’enfer, Liv se retrouve rapidement esseulée en compagnie de l’australienne Géneviève Gregson (10e des Mondiaux 2019 sur 3000m steeple). Au courage, elle ne lâche rien et réalise 15’39’’66 à 11 petites secondes de son record personnel. Alignée au départ sur les championnats de France du 10 000m, le 29 aout prochain en Bretagne, elle vient finalement de déclarer forfait à cause de quelques soucis de santé. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et un rapide retour aux affaires.

Quant à notre troisième mousquetaire, le triathlète Raphaël Montoya, les derniers mois ne lui ont pas franchement souri. Handicapé depuis fin mai par une douleur au niveau du calcanéum (l’os du talon), Raphaël qui peut quand même rouler et nager alterne les périodes de course et les périodes de repos. Comme Jimmy et Liv, il est également passé par la case stage en altitude à Font Romeu au mois de juillet.

L’idée est actuellement de s’entretenir un maximum pour préserver ses qualités et en parallèle solutionner son problème physique. Nous espérons qu’il se remettra rapidement sur pieds et qu’il pourra participer à quelques triathlons avant la fin de l’année.

Bon courage à nos champions pour les échéances à venir et à très vite pour un nouveau compte rendu épique !